Forum Y***~ Y***~H*****
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sur place ou à emporter? [Pv. Fujiwara Mazato]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kahera Korosu

avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 22
Localisation : Tu veux vraiment le savoir?

It's a secret!
Âge: 16~18ans.
Pouvoir: T'as déjà mangé un mur?

MessageSujet: Sur place ou à emporter? [Pv. Fujiwara Mazato]    Mar 1 Nov - 21:30

Give me your meet, son of dog.
Changement: transformation, altération ou évolution d'une chose. Kahera était une "chose" terrifiante. La démone allait-elle évoluer? Devenir encore plus sadique qu'elle ne l'était avant? A Magic-Youth, il était impossible de mourir jeune. Kahera allait devoir réviser son régime alimentaire. Fini les petits humains à la poêle, la cervelle de loup au petit déjeuner ou les surimi de sirène. Notre critique gastronomique de l'enfer se sentait déjà défaillir. La nourriture humaine? Pas à son goût. Seuls le chocolat et les cerises arriveraient à subvenir à sa faim, mais elle se voyait très mal courir après les cerisiers, passait du régime carnivore à celui de cerisevore, -ou chocovore. Ca allait être difficile, si seulement on lui avait appris à ce nourrir d'autres choses que de la viande humaine. Si seulement Reizo avait daigner l'aider à «laver» cette mauvaise alimentation. Mais ce simple humain ne pouvait pas faire grand chose contre l'appétit de Kahera, par amour et surtout par faiblesse. La démone aux cornes protubérantes n'avait pas manger son «ami», pourquoi? Elle n'en avait pas vraiment l'idée. Kahera supposait que c'était le fait qu'il soit un esclave volontaire et docile qui l'empêchait, potentiellement, de lui arracher la tête.

Kahera vagabondait dès sa venu dans ce nouvelle univers magique, elle qui n'avait vécu chez les humains et en enfer. Le monde des mortels, peupler de ces repas sur pattes. Kahera se demandait encore pourquoi le roi des démons s'amusaient encore à envoyer ses rejetons sur Terre; les humains très bien à s'entretuer eux-même. Elle n'allait pas s'en plaindre, on lui servait la bouffe sur un plateau d'argent. Toutes fois, Kahera ne pouvait pas faire confiance au cadavre qu'on lui offre, quand ce n'est pas elle qui à abattu sa proie. Peu à peu, les balades dans les rues sombres devenaient désagréables, non seulement la faim commençait à se faire de plus en plus pesante. S'additionne aussi le fait que les nuits absentes faisaient de Kahera une démone encore plus irritable que d'habitude. Quoi qu'il ne fallait pas grand chose pour énerver la petite cannibale; un mot de travers, un regard de biais, une couleur trop affriolante et pourquoi pas, un truc totalement futile. Il y avait juste un peu plus de chance de rendre Kahera susceptible que d'habitude. Outre les bruits habituelles de la petite rue, le grognement de Kahera résonnait. Non, attendez, ce n'est pas Kahera qui grogne ainsi mais bien son... estomac?! Il semblerait que la démone était entrain de souffrir d'une micro-famine, et longer les murs n'allait pas étouffer son besoin pressant de bouffer. Cette odeur désagréable, mais pourtant si appétissante, de vampire...

Vampire?! Peste soient ces sales moustiques, Kahera ne pouvait apprécier leur goût aigre, ainsi que leurs manies de sale bourgeois. L'idée de tordre leur petit cou, de leur arracher les yeux, de se faire un collier avec leurs canines était réjouissante, et toujours là quand la présence de vampire se faisait ressentir. Toute fois, se résigner à manger cette "chose", c'était vraiment qu'elle frôlait la mort imminente de son estomac. Ce n'était pas le cas maintenant? Tant pis, de toute façon Kahera n'allait pas tenir longtemps à ce rythme. Elle prolongea sa route vers sa proie potentielle, qu'elle ne fût pas sa surprise de découvrir à cette odeur de vampire, une odeur de chien. Sans se tromper, évidement, notre démone conclue qu'il s'agissait, sans aucun doute, d'un de ces foutus lycanthropes. Non pas qu'elle les détestait particulièrement, comme les vampires. Notre cannibale n'avait pas un feeling particulière avec eux, et n'en aura certainement jamais. Cette «race de chien» particulière n'attire par les foudres de notre démone, ni même les bonnes grâces de cette dernière.

Nouvelle découverte; Kahera ne s'attendait pas à voir un chien bouffer une chauve-souris. Certes, dans ce genre de rue, elle voyait plus une pauvre fille lycanthrope se faire sucer le sang par un vampire. Voir le contraire fût étonnant. Elle s'accorde à dire que les vampires sont des faibles qui copient allégrement le comportement alimentaire de Kahera, mais là avoir ça. Il fallait s'en doutait quand même, le chien en question était un mâle. Observait se buffet de loin tirailler l'estomac de Kahera, et elle n'allait certainement pas s'y inviter poliment. Il semblerait même que sa présence ne soit pas encore remarquer. Kahera ramassa ce qu'elle avait sous la main, une canette de bière? Bah, ça fera l'affaire. Elle jeta en souriant vers le chien en question, penchant la tête pour découvrir la scène macabre qui se déroulait. Effectivement, l'odorat n'aurait sû tromper sa propriétaire. Le vampire servait de plat principale au lycan. Certainement, Kahera n'allait pas voir en ce «canin» une quelconque ressemblance dans leur manière de se nourrir. Et donc, aucunement un quelconque moyen d'avoir une discussion «simple» avec. Kahera allait se faire rembarder comme jamais. Mais qu'à cela ne tienne, la faim justifie les moyens, n'est-ce pas? Elle lança d'une voix hargneuse, sans quitter le lycanthrope des yeux, il fallait être sur ses gardes avec ce genre d'individus, Kahera le savait bien, elle était elle-même anthropophage.

{. C'est bien de chasser pour moi, file ta bouffe maintenant.

____________________________________
Peut importe le sang sur mes mains,
Le tient ou le mien, ça ne changera rien.




Dernière édition par Kahera Korosu le Lun 14 Nov - 17:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=b1WWpKEPdT4&feature=related
Mazato Fujiwara

avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 22
Localisation : Derrière toi

It's a secret!
Âge: 17
Pouvoir: Personne

MessageSujet: Re: Sur place ou à emporter? [Pv. Fujiwara Mazato]    Mer 9 Nov - 10:53

La chasse… Cette activité merveilleuse où Mazato est un roi ! Par contre, il ne savait pas pourquoi en ce moment, mais son corps avait tellement de courbature… Il en avait marre ! Depuis qu’il était arrivé sur Youth, ses courbatures n’avaient pas cessé… Mais pas question d’arrêter la chasse pour notre loup-garou qui pouvait encore se déplacer, malgré le fait que ce soit chiant, la flemmardise de Mazato lui disait de rester au lit, l’esprit de celui-ci lui disait d’aller voir une victime… Les deux vampires qu’il avait eus la dernière fois étaient pour sa petite faim, cette fois, il allait juste un peu titiller la race rivale si on peut dire… Les vampires du pensionnat étaient nombreux… Il fallait rééquilibrer tout ça !

Mazato avait toujours cette manière de procédé info/filature/découverte/blessure/meurtre. C’était une sorte de cycle chez lui, donc il se mit à écouter chaque conversation du vampire, se renseigner sur lui… Il apprit d’ailleurs que l’endroit préféré des vampires pour se nourrir était les ruelles de la ville, car personne ne passait par là-bas… Un soir, le vampire sortit en douce du pensionnat, on ne pouvait a peine voir le lycanthrope, caché dans l’ombre… Un véritable prédateur, même quand il était en forme humaine. Le vampire se déplaçait dans l’ombre, mais le lycan se déplaçait dans l’ombre de celui-ci ! On pouvait se douter que…

Même quand Mazato avait des courbatures monstrueuses, il avait une agilité hors du commun… Il savait par cœur où allait le vampire, mais le lycan n’avait pas envie de le manger… Juste le chasser et le mettre à l’agonie était suffisant pour ce soir, la faim tiraillait le lycan cependant, mais manger un vampire de plus aurait provoqué des vomissements chez Mazato tellement ces créatures frêles étaient mauvaises. Bref, un détour pour acheter de quoi manger ? La nourriture humaine faisait défaut chez Mazato, il aimait seulement la viande ou le poisson. Le reste, très peu pour lui… Il avait assez d’argent sur lui pour s’acheter assez de nourriture pour la semaine… Enfin, la semaine pour un humain… Chez Mazato, ça allait partir cette nuit.

Il rentra dans le fast-food, habillé de son long manteau qui lui donnait cet air bestial dont il ne se séparait que pour dormir, d’un jean, d’un t-shirt noir avec la marque de son sceau en emblème dessus et pour finir des chaussures montantes tout à fait normal. Le style de Mazato était complexe à expliquer, mais bon… Une fois dans le magasin, le vendeur le regardait d’un air perplexe… Il s’approcha du comptoir pour dire d’un ton provocateur et narcissique « Je voudrais trois pizza, sauces barbecue, viande hachée, boeuf, bref tout ce que vous avez de bon, mais je déteste le porc ok ?… Trois pizzas pour 4 personnes bien sur… Et trois canette de coca, deux de sprite et deux d’oasis…. Des frites aussi… Pourquoi pas, avec trois panini ! Huhu… ». Mazato détestait les cochons, ces êtres sales qui se roulaient dans la boue 24h/24. Les mangers était une humiliation pour lui.

Le vendeur coupa toute de suite Mazato « Hou la ! Vous préparez une fête ? ». Mazato haussa les sourcils « Nan, je change mon régime alimentaire. ». Le vendeur regardait bouche bée le lycan qui fit un grand sourire « Humm… Et rajouté trois hamburgers aussi. Et euh… Là j’ai du mal à choisir… Humm… Rajoutez trois canettes de 7up tiens… Et deux triple cheeseburger. ». Le vendeur était tout simplement… Etonné ? « Sur place ou à emporter ? ». Mazato fit un hochement de tête avant de dire « A emporté bien sûr… Je reviens.».

Le lycanthrope partit dans la superette à côté pour acheter quelques babioles, comme des chewing-gums, mais aussi des tablettes de chocolats, pourquoi ? Comme ça… Mazato est du genre impulsif. Il avait oublié le vampire dans son temps d’attente, récupéré tous les sacs était dur… Mais c’était un challenge de plus. Il avait exactement en sa possession, un sac avec trois pizzas et dix canettes, un autre avec trois hamburgers, deux triple cheeseburger, trois panini et des frites.

Il prit les deux sacs d’une main et partit dans la ruelle pour voir avec soulagement que le vampire était en train de se satisfaire sur une humaine… Sincèrement… Dans la tête de Mazato, les vampires ressemblaient un peu à des prostituées… Ils suçaient pour survivre. C’était pitoyable, mais Mazato, déposa ses sacs à côté de lui et sauta sur le vampire et l’humaine pour leurs infliger un coup de griffe monstrueux. Les défigurant tous les deux en souriant.

L’humaine était caché par le corps de Mazato, elle était déjà dans le coma et le vampire lui, essayait de se relever avant de se prendre un coup de pied qui lui brisa l’arrière du crâne. Mazato se pencha pour lui déchiqueter la peau du cou. Il soupira, c’était passer trop rapidement… Il était faible… Bref, il allait se relever et partir avant de voir une canette de bière et une voix lui dire :


- C'est bien de chasser pour moi, file ta bouffe maintenant.

Le lycanthrope ne put s’empêcher d’éclater de rire en entendant les gargouilles de son ventre… Elle ferait presque pitié ! Mais elle attirait le lycan qui souriait en la regardant avant qu’il s’étire et prit les deux corps pour les montrer à ce qui semblait être une démone vu ses ailes… D’un long sourire narquois, il les jeta en arrière, vers les poubelles avant de reprendre ses sacs et se poser sur un petit toit d’une épicerie à côté en ricanant, articulant lentement :

- Je t’en prie, prend ma bouffe… Enfin, ce n’est pas ma bouffe je te signale juste… C’est une partie de chasse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kahera Korosu

avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 22
Localisation : Tu veux vraiment le savoir?

It's a secret!
Âge: 16~18ans.
Pouvoir: T'as déjà mangé un mur?

MessageSujet: Re: Sur place ou à emporter? [Pv. Fujiwara Mazato]    Mer 30 Nov - 18:21

I'm not the dog who eats in the garbages.
Il y avait là, un véritable festin d'enfer complètement gâcher par un abruti de chien. Rien qu'à la vue des deux cadavres, elle se voyait déjà planter avec un plaisir sans «faim» ses mains froides dans les entrailles brûlantes de la sangsue. L'odeur de l'humaine était complètement oppressé par l'odeur du chien et du vampire, elle avait donc remarquer la présence de cette dernière que quand le lycan avait jeter les «restes» à la poubelle. Parti de chasse ou non, il venait carrément de gaspiller un magnifique gibier. La démone écarquillait les yeux; son ventre n'allait pas agir pour le coup. D'ailleurs, ce dernier avait décider d'être silencieux, complètement choqué par l'action du sac à puce.

Kahera avait complètement la haine. Ce rire était... insupportable. La démone ailée fronça un sourcil, tandis que ses yeux verts transperça le chien. Pour on ne sait qu'elle raison, ses lèvres lâchèrent un «Bâtard» presque inaudible. Elle alla même jusqu'à montrer les crocs en grognant. Notre cannibale répéta largement plus fort son mot d'amour. Partie de chasse? Kahera n'allait pas s'amuser à «chasser» ses victimes; elle préfère un résultat immédiat. Disons qu'elle préfère avoir sa nourriture entre les pattes plutôt que de lui courir après. A ce moment là, elle pouvait déguster avec plaisir le fait de manger sa victime encore vivante. Ce petit rien lui plait tellement. Et de toute façon, elle ne pouvait pas jouer éternellement avec sa souris. Kahera était certainement le genre de chat qui, dès qu'il a attraper sa proie, lui assène le coup fatal puis s'amuse en la faisant voltiger dans tout les sens, et finira par la manger, entièrement ou non, qui laisserait ses déchets au chien, qui lui-même ira terminer son festin dans la poubelle. C'était clairement lui cracher au visage que de balancer ses «souris» dans la «gamelle» du chien.

Kahera fusillé du regard le chien; comment allait-elle faire? Elle n'allait peut être pas avoir le temps d'enfiler ses adorables gants pour arracher les poils de ce clebs, et lui fourrer la tête, toujours avec amour, dans la poubelle. Elle ira, pourquoi pas, jusqu'à le mordre et le faire devenir un véritable caniche de salon. Mais elle n'avait pas le temps pour les chiens bâtards, mais cela pourrait être intéressant de réduire en esclave cet enfoiré, et alors d'en faire un gentil toutou lui ramenant des cadavres. Le bonheur, non? Si seulement le bonheur de Kahera ne se limitait qu'à ça, elle retournerait directement en enfer. Et dire que Reizo aurait été content s'il savait que Kahera s'était «amouracher» d'un petit chiot. Non, en y réfléchissant, elle avait manger le premier qu'il avait ramener, prouvant par la même occasion que la viande de type animal ne convient pas à la jeune fille.

Le sourire narquois ainsi que le regard sur ses ailes l'avaient déplût, ce qui ajout le fait qu'elle allait encore plus le massacrer. Était-il entrain de se moquer de ce qui fait sa fierté, son physique démoniaque? Ses ailes fines, ses cornes protubérantes et ses crocs acérés étaient le premier tiroir de cette commode psychologique appeler égo sur-dimensionné. N'était-ce pas d'ailleurs pour cela que Reizo s'était épris pour elle? Cela ne devait certainement pas être pour sa gentillesse, sa douceur et certainement pas son romantisme. Un idiot totalement soumis, c'était comme ça qu'elle le voyait. Mais le temps n'est pas au souvenir, mais au massacre. Kahera s'approcha alors de la poubelle où l'odeur insupportable de saleté s'en dégager. Elle s'arrêta de grogner, et esquissa d'abord un sourire qui laissa apparaitre alors l'un de ses crocs. Sans même prendre la peine de lever la tête pour regarder l'abruti canin, la démone lâcha sur un ton méprisable.

{. Eh, fils de chien, t'sais pas c'que c'est l'hygiène, regarde un peu ton panier. Ça pue l'chien bâtardé ici, ushishi.

Kahera se retourna lentement, agitant une aile avant de glisser son regard vers le chien, toujours avec son petit sourire. Se pourrait-il que le chat choisisse de jouer avec un chien? Cela pourrait être amusant. Ça réussite serait même total, la démone en était totalement sûre. La jeune fille à la robe noir hésita alors un instant à enfiler ses gants, mais le temps qu'elle le fasse, son caniche sera parti bien loin. Elle décida donc alors de replacer l'une de ses longues boucles de cheveux de manière totalement provocatrice et elle souri en exhibant très bien ses crocs. Dès cette instant, elle méprisait ce gars et se demande même si elle n'allait pas finir par lui administrer le baiser suprême. Kahera grogna: ça sentait la mal-bouffe humaine. Le truc trop gras qui vous déclenche des maladies, mais Reizo bouffer aussi ses cochonneries car il n'aimait pas la bouffe de Kahera. Cependant, la démone n'a pas le nez assez «habitué» pour ce genre de truc. Elle sentait juste la haine qu'elle éprouvait pour ce gamin. Que pouvait-elle faire? Lui lancer des pierres? Ca serait indigne d'un chat, elle décida alors de le rejoindre sur le toit, agitant ses ailes dans le saut. Au moindre mouvement, Kahera lui sauterait dessus ou le poursuivra, tout dépendra de la réaction de son locuteur, un rictus apparait alors tandis qu'elle fronçait un sourcil en regardant le lycan directement dans les yeux.

{. J'comprend pas pourquoi tu t'amuses à «chasser» et que t'achètes de la bouffe humaine. Les chiens sont incompréhensibles, tsk.

____________________________________
Peut importe le sang sur mes mains,
Le tient ou le mien, ça ne changera rien.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=b1WWpKEPdT4&feature=related
Mazato Fujiwara

avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 22
Localisation : Derrière toi

It's a secret!
Âge: 17
Pouvoir: Personne

MessageSujet: Re: Sur place ou à emporter? [Pv. Fujiwara Mazato]    Mer 21 Déc - 5:34

La réaction de la démone était… Logique ? Dans un sens, Mazato aurait certainement fait la même chose s’il crevait de faim, du moins, il aurait sauté sur la personne pour la bouffer à la place. Mais bon, elle se contenta de rester choquer face à cette action du lycan qui souriait et ricanait toujours autant. Son rire semblait faire rager la démone à cornes. Il laissa la démone murmurer son mot avant qu’elle ne le dise plus fort, elle ne savait pas que les lycans avaient l’odorat et l’ouïe surdéveloppé ? Bref. Il était là, positionné sur son toit en train de manger sa nourriture qu’il préférait au goût ignoble des vampires et des humains.

Mazato était quelqu’un d’assez… Bizarre, complexe et illogique. Il est censé être un chasseur, un tueur, un dévoreur de chair des autres races… Mais comparé à toutes les créatures qui aiment en général, l’odeur et le goût des humains, lui, il les déteste. Etant à moitié loup et moitié quelque chose, en tout cas, s’il était humain, ce ne serait même pas le quart… Même si dans sa famille, il y avait quelques « humains » qui n’avaient pas hérité de ces gênes lycanthrope. C’est vrai, son apparence humaine est simplement esthétique, il a la force d’un géant, la vitesse du son et des sens hyper développé… Tout ça, sans magie. Ça magie racial étant assez limité… Tous les lycans essayaient de lui enseigner cette magie lycan, mais rien n’y faisait, il n’y arrivait pas. Il a pris quatre ans pour pouvoir maîtriser un seul hurlement. Cette magie qui consiste à crier sur son adversaire pour le déstabiliser, le soumettre, le faire fuir, le projeter ou encore le blesser. Celui qu’il avait appris était le plus basique, c’était celui de la paralysie pour tétaniser les adversaires et ainsi, ils étaient à la merci du lycan qui les dévorait sans autre forme de procès.

Bref, une magie inutile pour Mazato. D’après les personnes qui utilisaient le mieux la magie, la magie lycane de Mazato serait bloquée par la magie de désintégration de celui-ci. Bref, il était assis sur son petit toit et regardait la démone de bas en haut. Elle avait des cornes, des ailes, une tenue entièrement noire et des yeux verts. C’était les seuls choses que Mazato voyait pour l’instant. Il la regardait s’approcher de la poubelle puis affiché un sourire qui fit sourire à son tour Mazato, puis une phrase dit sur un ton qui fit légèrement ricaner le lycan sortit de la bouche de cette démone. Elle avait l’air d’être à peu près comme Mazato, à quelques différences près on va dire. Il ne se daigna pas de répondre, trouvant ceci complètement inutile et préféra détourner son regard vers son repas pour y planter à nouveau ses crocs. Non l’hygiène n’était pas faite pour lui, rien que sa façon de manger le prouvait, enfin, il avait une hygiène certes, mais aucune convention sur la façon de se tenir, de manger etc. Peut-être les conventions de Mazato ? Bref, il entama un de ses hamburgers, puis un deuxième en à peine 30 secondes.

Elle se retourna pour regarder le lycan. Puis. Elle se mit à sourire, aux yeux de Mazato, ce sourire semblait si stupide, surtout avec les deux seringues qui lui servait de croc, on aurait dit une vampire. Mazato planta à son tour ses crocs sur la nourriture qu’il avait entre les mains, ses crocs comparés aux autres, étaient totalement bestial, ils étaient aiguisés mais écrasante aussi. La pression qu’il pouvait effectuer avec était phénoménale. La mal bouffe humaine, qu’elle connerie. Cela rendait gros, malade et entraîner parfois la mort des humains, Mazato se mit à pouffer de rire, cette nourriture ne le rendait ni malade, ni rien. C’est pour ça qu’il aimait cette bouffe, elle avait un bon goût, tuait les humains et le satisfaisait au niveau nutritionnelle. Tandis que la démone se plaça à côté de lui, il se décala de celle-ci presque instantanément d’un simple coup de rein.


- T'aimes les gens qui n'ont pas d'hygiène hein ?

Il fit un petit sourire et ricana légèrement, il voulait jouer avec elle et sortit un autre hamburger de son sac qu’il avait soigneusement placer à côté de lui, de façon à ce que la démone ne puisse pas le toucher et faire un geste qu’elle pourrait regretter, il le pointa sous le nez de la démone en souriant et le posa à côté de celle-ci. Elle n’avait pas l’air d’aimer ce genre de bouffe, c’était certainement pour cette raison qu’il l’avait posé ici d’ailleurs, bref, elle lui avait posé une question entre-temps, mais n’avait pas vraiment fait attention et leva les yeux vers le ciel, ce n’était pas une bouffe humaine, c’était une bouffe qui tuait les humains après tout. Il la regarda quelques instants avant de répondre :

- J’te signal qu’elle provoque des maladies chez les humains cette bouffe de malade, en plus elle est bonne. Pourquoi j’m’en priverai ? J’aime ce qui détruit les humains.

Il se demanda quelques secondes si elle allait toucher à cet hamburger qui n’attendait qu’à se faire manger par quelqu’un de cette race « supérieur », les démons, les lycans et les anges… Il y avait d’autre gens de la race dites supérieur, mais Mazato considérait ses trois là comme étant les principaux chasseurs, les vampires, les elfes et les humains étant la race inférieurs, donc les chassés. Il soupira quelques secondes avant de s’allonger sur le dos, laissant ses jambes balancer dans le vide et ramenant encore une fois sa mal bouffe à sa bouche pour y arracher un bout. Après avoir mâcher et avaler ce bout, il replaça l'hamburger à porter de bouche et sortit une phrase d'une voix neutre, sa voix habituelle en somme :

- Sinon, tu t'appelles ?


Dernière édition par Mazato Fujiwara le Jeu 29 Déc - 9:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kahera Korosu

avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 22
Localisation : Tu veux vraiment le savoir?

It's a secret!
Âge: 16~18ans.
Pouvoir: T'as déjà mangé un mur?

MessageSujet: Re: Sur place ou à emporter? [Pv. Fujiwara Mazato]    Jeu 22 Déc - 11:39

Chocolate and meat.
Détruire les humains. C'était son principale objectif, mais elle n'ira pas au point d'ingurgité la même mal-bouffe qu'eux. Avec ou sans viande humaine, Kahera n'aurait jamais toucher à ce «truc», même si Reizo lui en avait gentiment proposer, elle l'avait envoyer balader comme un chien galeux. Cet abruti ne savait pas vraiment cuisiner, et il ne fallait certainement pas compter sur Kahera pour avoir un repas «normal», elle avait sa propre manière de cuisiner. Une fois, alors qu'ils avaient pris à siège un appartement dans une banlieue perdu du Japon, Reizo lui avait proposer de lui apprendre la cuisine. Une véritable catastrophe. La démone avait tué les gens qui habitaient cette maison, et dès que Reizo avait le dos tourné, elle ne pouvait s'empêcher d'ajouter des ingrédients spéciaux dans sa mixture. C'était quand elle a voulu faire griller le poumon d'une des victimes dans le grille pain que Reizo compris la supercherie. Il en avait même blêmit car il avait compris pourquoi les maki avaient cette couleur rougeâtre. Sa tendre bien-aimée avait fourrer les maki avec des yeux. Cela aurait pu être exquise pour la jeune anthropophage s'il n'y avait pas cette foutu algue. Elle n'aimait pas mâchouiller sa nourriture et elle détestait surtout les légumes. C'est pourquoi elle fait griller le poumon, histoire d'avoir quelque chose sous la dent. Mais le visage blanc de son compagnon d'infortune l'avait fait tellement rire qu'elle n'avait pas besoin de manger; ils avaient tout gaspiller.

Certaines viandes se dégustent cru, comme le jambon. Et qu'est ce que le jambon? Un morceau de cuisse crue d'un animal... Mais, Kahera ne s'arrête pas à bouffer la cuisse d'un «animal», elle va même jusqu'à se délecter des organes encore chaud. C'est même qu'elle prend un malin plaisir à se «rouler» dans le sang, voir même dans les entrailles. N'avez-vous jamais pris plaisir au contact d'une couette chaude et accueillante? Eh bien pour Kahera, ça à le même effet. D'ailleurs, outre ses vertus pour la vie éternel selon la comtesse Bathory, Kahera vante sa peau douce grâce au liquide vermeil. Cela à pour bute d'effrayer, mais si c'était la vérité? Dans tout les cas, Reizo n'est pas là pour approuver et complimenter comme un bon esclave. A la pensée d'avoir perdu un si bon serviteur, Kahera souri. Elle avait trainer ce gamin plus âgé qu'elle dans tout les situations qu'un humain normal n'aurait supporter; massacres barbares, buffets sanglants et tortures horribles. Sur le coup, Kahera n'avait même pas pris conscience de son existence car, avant qu'il ne la quitte, il était tout simplement invisible. Il avait beau la suivre partout, la démone s'en foutait royalement de lui. Ces actes sanguinaires étaient guider par la simple envie de faire souffrir les gens, mais aussi de les manger. Depuis la perte de ce dernier, Kahera le vit, sans vraiment s'en rendre compte, très mal. En effet, elle tue maintenant rien que pour venger cet humain. Si elle devait s'en rendre compte maintenant, Kahera se rendrait compte à quel point il lui était... utile. Bon, il ne comprenait pas toujours ses idéaux sur l'esclavagisme total de toute les races et sa soif de domination mondiale, mais il était... gentil?

Gentil et soigné. Effectivement, Reizo était certainement le seul humain, à la connaisse de Kahera, qui n'apprécie pas les trucs sales. Une névrose à laquelle Kahera a fini par lui donner des grandes paires de gifle. A chacuns des massacres, Kahera ne pouvait s'empêcher d'en foutre partout: c'était la fête. Les entrailles étaient éparpiller n'importe où et la démone se venta même au près de son esclave que c'était de «l'art». Il nettoyait rapidement toute les traces de massacrer laisser. Soit ce crétin voulait à tout prix effacer les preuves qui l'incriminer lui et elle, soit il avait sérieusement un problème avec la saleté. Ce qu'elle sous-entendait donc par l'hygiène de ce clebs, c'était le fait de ne pas avoir ranger la poubelle qui, pour Kahera, était le panier du chien. D'ailleurs, pourquoi ce dernier s'amuse à placer un hamburger à côté de lui. Il croyait que Kahera allait se jeter dessus comme une sauvage pour le manger? Elle lui avait pourtant bien fait comprendre qu'elle n'aime pas la bouffe humaine. Dans tout les cas, si elle était toujours dans son accès de colère car il avait gaspillé un humain, elle lui aurait arracher la tête, mais elle avait tout simplement trouver en ce chien, quelque chose qu'elle avait chercher chez Reizo qu'elle n'avait pas trouver. Les gens narcissiques ne peuvent avoir d'amis que des personnes qui leur ressemble. Mais le mot «ami» n'existe pas pour Kahera: soit tu sers de repas, soit tu es massacré. Il lui demanda son nom. A quoi ça lui servirait s'il allait mourir dans un futur proche? La démone perdit son sourire en fixant le lycan qui s'était allongé, masquant ses crocs par la même occasion. De ce fait, elle lança machinalement en fronçant les sourcils.

{. Kahera.

Que dire de plus? Son prénom était suffisant, son nom n'existe pas. Et pour cause, il signifie tuer en japonais. Un simple nom d'emprunt, si elle devait choisir, Kahera aurait pris celui de Reizo. S'il lui avait dit avant de lâchement l'abandonner. C'était un peu débile, mais toute fois, c'était moins crétin que de choisir un verbe pour nom. Soudainement, sans savoir pourquoi, Kahera se mit à sourire. Il y avait dans l'air, une odeur qu'elle connaissait et qu'elle appréciait. L'unique chose dans ce monde qui est une création humaine qu'elle apprécie. Tout en souriant, la démone posa sur le ventre du lycan son pied. Il avait qu'elle que chose qu'elle désirait, mais avant de l'obtenir, la jeune cannibale voulait s'amuser. Ainsi, rapidement, Kahera lui subtilisa des mains, et des crocs du chien, l'hamburger. Hein, il voulu gaspillé sa bouffe, il ne pouvait que payé de cet affront horrible. Alors qu'elle l'avait dans les mains, Kahera enfonça son pied dans l'estomac du lycan, histoire de le ralentir s'il voulait se levé pour récupéré son bien. Sans même prendre le temps de réfléchir, elle jeta par dessus le toit, dans un acte totalement volontaire, l'hamburger. Oui, elle avait fait ça pour l'emmerder comme lui il l'a fait. Les sales ricanements de cette hyène avait un peu énervée notre démone. C'est pour quoi, alors qu'il devait être certainement entrain de la maudire ou de se moquer d'elle, elle saisit le paquet. Qu'il soit vide ou non, elle le vida de son contenue sur le visage du chien. Elle cherchait après quelque chose, non seulement elle cherchait à l'emmerder, mais elle voulait cet objet. Ne trouvant, -ou n'ayant pas vue tomber-, l'objet de son désir, la démone fronça les sourcils et laissa apparaître un croc dans un sourire malsain et dégouté. Elle retira son pied, et s'accroupit à ses côtés. Oui, elle était en rogne et oui, elle venait tout bonnement de provoquer le lycan.

{. Médor, t'sens le chocolat. T'as maîtresse chérie t'aurais fait une toilette? Ou alors il a été un gentil toutou et on lui a donné une friandise?

Kahera se retenait de lui grattouiller le ventre comme un vrai un chien, mais quelque chose l'empêcher. Du fait qu'elle soit accroupi dans un équilibre instable et surtout par le fait que ces actes ont pu le provoquer de manière violente. Son ventre ne faisait plus aucun bruit car elle «s'amusait», et cela promet d'être explosif si la démone continue de jouer avec lui de cette manière. La démone ne lui avait pas demander son prénom; elle s'en foutait enfaite, de comment pouvait s'appeler ce chien. Mais en l'appelant «Médor», peut-être allait-il manifester l'envie de rectifier ce prénom.

____________________________________
Peut importe le sang sur mes mains,
Le tient ou le mien, ça ne changera rien.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=b1WWpKEPdT4&feature=related
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sur place ou à emporter? [Pv. Fujiwara Mazato]    

Revenir en haut Aller en bas
 
Sur place ou à emporter? [Pv. Fujiwara Mazato]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un dieu à déguster sur place ou à emporter [FE LACEY]
» Place de l'unité à Montréal bientôt une réalité
» La place d'Haïti dans le monde
» Qui va à la chasse perd sa place [Pinsk Town-Thriller Bark, Rang D, Chasseurs de Prime, Balayage de zone]
» J'aurai tant aimé être à sa place [PV : Nami]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic-Youth  ::  :: Ruelles-
Sauter vers: