Forum Y***~ Y***~H*****
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Première soirée (with Len)

Aller en bas 
AuteurMessage
Hope Ikeru

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 14/10/2011
Localisation : Quelque part...

It's a secret!
Âge: 20 ans
Pouvoir: Personne

MessageSujet: Première soirée (with Len)   Sam 15 Oct - 19:20

Première journée ici, dans cette ville si spéciale. Cette ville où personne n'a plus de 22 ans, à ce qu'il parait. Pourquoi je suis venu ici déjà ? Ah oui… parce que je voulais changer de vie.. Qu'elle connerie. Mais bon, ce qui est fait, est fait, et maintenant que je suis là, pourquoi ne pas rester ? Après tout. J'avais visité la ville aujourd'hui, et je devais avouer qu'elle était plutôt pas mal. Elle n'avait absolument rien à voir avec celle de mon enfance, et c'était très bien comme ça ! J'avais croisés pas mal de personnes, sans jamais leurs adresser la parole, me contentant de marché tranquillement entre les rues.

J'étais finalement arrivé au pensionnat, lieu où j'avais décidé d'habiter, faute de mieux. Je m'étais pris une chambre, espérant ne pas me retrouver avec quelqu'un, et finalement j'avais découvert avec bonheur que j'étais seul… Du moins, pour le moment. Lorsque j'avais découvert ma chambre, la première chose que j'avais faite était de me poser sur mon lit afin de voir si il était confortable, auquel cas j'en demanderais un autre. Non je ne suis pas difficile, je veux juste bien dormir… C'est un crime ? J'avais fini par le relever quelques secondes plus tard, m'asseyant sur le bord du lit en regardant par la fenêtre avant de me relever et de sortir de la pièce tout en me dirigeant vers le toit. Le soleil était en train de se coucher, et je ne voulais manqué ce spectacle pour rien au monde. Je chercha plusieurs minutes la porte qui me conduirait où je le voulait, pour finalement la trouver, bien cachée au fond d'un couloir. Lorsque j'atteignis enfin mon objectif, je souris, étant heureux de ne pas être arriver trop tard. J'alla m'asseoir au bord du toit, laissant une de mes jambes tombée dans le vide tout en pliant l'autre afin d'en faire un appui pour mon bras droit. Une fois bien installer je soupira, souriant toujours, espérant que personne ne me dérangerais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Len Kurusu

avatar

Messages : 127
Date d'inscription : 13/10/2011
Age : 22
Localisation : T'es flic ou quoi ?!?

It's a secret!
Âge: 16 ans
Pouvoir: //

MessageSujet: Re: Première soirée (with Len)   Dim 16 Oct - 14:26

Les images défilaient sous son crâne. Toujours les mêmes. Les effluves d’urines et l’odeur de la peur s’entremêlaient, formant un cocktail explosif au goût amer. Une boisson qu’il valait mieux ignorer. El Ogro apparut alors. Rien à faire. Il était bien trop fort pour les quelques enfants survivants. Les larmes surgirent alors. C’était toujours ainsi. Tout était à sa place. La tête brune s’avança près de la palissade, épris d’une curiosité soudaine, inconnue. À moins que cela ne soit la crainte de ce qui allait suivre qui l’avait décidé à voir ce cauchemar de ses propres yeux. Un pas, puis un autre. Il y était presque. Il regrettait déjà d’avoir franchit l’inconnu. Impossible de faire marche arrière désormais. Les bruits sourds de la voix de Nana lui parvenaient jusqu’aux oreilles. C’est alors qu’il vit ce qu’il avait toujours redouté. Les bourreaux à l’œuvre.

Le réveil sonna. Pas trop tôt. L’elfe se leva d’un bond. Impossible de dormir sans revivre encore et toujours cette même nuit d’horreur. Il en avait assez de craindre le sommeil. Il aurait aimé, rien qu’une seule fois, dormir sans que ses songes ne soient ponctués de cauchemars. De souvenirs, aussi. Il s’approcha du lavabo et éclaboussa ses joues opalines grâce à un peu d’eau. Le petit s’agenouilla et une murmura une prière du bout des lèvres :

- Ma vie n’est qu’un instant, une heure passagère. Ma vie n’est qu’un seul jour qui m’échappe et qui fuit.

Il avait pris l’habitude de psalmodier quelques litanies avant de se coucher ou même au réveil. La plupart du temps, il priait pour purifier son âme, espérant ainsi oublier toutes les horreurs qu’il avait pu voir six ans plus tôt. Mais la religion ne suffisait pas pour lui laver l’esprit. Rien ne suffirait jamais pour lui permette d’oublier. Il avait affronté le Mal en personne. Un Mal que les religieux connaissaient sous le nom de Belzébuth, Lucifer ou encore Satan. Le diable. Il en était ressortit victorieux. Malheureusement, ce n’était pas le cas de sa grande sœur, Haru. Paix à son âme.
Lorsqu’il sortit dehors, l’air frais de la soirée lui fouetta le visage. Il enfonça sa tête dans son écharpe rouge. Le vent s’amusait avec cette étoffe de laine.
Un livre en main, les Confessions de Saint Augustin. Il ne savait pas trop où allait pour pouvoir profiter de sa lecture en paix. Les jardins étaient souvent pris d’assaut par des couples se bécotant jusque tard dans la nuit. Le centre-ville était bien trop bruyant. Il ne restait plus que le toit. Il monta les marches sans se presser. Il abaissa la poignée de la porte. Les gonds grincèrent. Pour la discrétion, c’était ratée. De toute façon, qui à part lui sortirait affronter des bourrasques infernales en plein mois d’octobre ? L’automne n’était pas sa saison préférée, loin de là. La nature mourait à petit feu à ce moment de l’année. Les arbres étaient dénudés de leurs feuilles, la végétation perdait de son éclat. Tout était au ralenti. Même lui. Il ne vivait plus le jour mais la nuit. Allez savoir pourquoi. Sans doute, étant un elfe, était-ce dans ses gênes de suivre le cycle des saisons.

Il s’était trompé. Il n’était pas seul sur ce perchoir de tuiles. Il fit un pas et manqua de tomber tant le sol était glissant. Bravo. Les premières gelées ne lui facilitaient pas les choses. Il soupira et alla s’asseoir juste à côté de la personne qu’il n’avait vu que de dos. Une chevelure flamboyante, tirant plus sur la rouille que le feu. Il ouvrit son livre et commença sa lecture. Impossible de se concentrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hope Ikeru

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 14/10/2011
Localisation : Quelque part...

It's a secret!
Âge: 20 ans
Pouvoir: Personne

MessageSujet: Re: Première soirée (with Len)   Dim 16 Oct - 15:02

Cela devais faire une bonne dizaine de minutes que le soleil s'était couché, mais pourtant, je ne bougeait pas, voulant encore rester là quelques minutes, profitant du fait que j'étais seul sur ce toit. Les étoiles commençaient doucement à faire leur apparition, et je m'amusait à essayer de les compter, me disant que de toute façon, je n'avais absolument rien d'autre à faire. Lorsque je fus environ à la 213ème étoile, j'entendis le grincement de la porte se trouvant juste derrière moi, signe que je n'allais bientôt plus être seul. Je continua malgré tout mon manège, me rendant tout de même compte que la température extérieur était en train de chuter et que je n'était qu'en tee-shirt…

Je redescendis finalement de mon nuage lorsque la personne qui avait passé la porte il y a quelques secondes vint s'asseoir à mes côtés. Habillé chaudement, j'apercevait assez difficilement qu'elle genre de personne à qui j'avais à faire, mais je devinais tout de même assez facilement qu'il n'agissait pas d'un humain grâce à ses oreilles pointues. Un elfe, voilà ce qu'était cette personne. Intéressant… Je n'avais connu qu'un seul elfe dans ma vie, et la perspective d'en rencontrer un autre était assez plaisante. Je tourna mon regard vers la ville que l'on pouvait facilement voir d'où nous nous trouvions. Je laissa mon autre jambe rejoindre la première, les balançants doucement dans le vide. Je n'étais pas vraiment doué pour lancer une conversation, mais bon, je pouvais certainement faire un effort… Pour une fois…

- Vous êtes d'ici ?

Bon d'accord, ce n'était peut être pas la meilleure façon de commencer la conversation, mais ça ferait largement l'affaire ! Je croisa mes bras afin d'essayer de gagner un peu de chaleur, chose assez difficile étant donné que l'on était en plein vent. J'arborais malgré tout mon éternel sourire, me rappelant des moments que je passais avec Shiki lorsque nous avions froid… Je devais avouer que la méthode que nous utilisions pour nous réchauffer était plus qu'efficace, mais je ne pouvais malheureusement pas l'utiliser seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Len Kurusu

avatar

Messages : 127
Date d'inscription : 13/10/2011
Age : 22
Localisation : T'es flic ou quoi ?!?

It's a secret!
Âge: 16 ans
Pouvoir: //

MessageSujet: Re: Première soirée (with Len)   Dim 16 Oct - 15:50

Quel manteau plus glacial et hostile que celui terne et sombre de la nuit ? Ne cherchez pas , vous ne trouverez rien. Les ténèbres en cette soirée fraîche de jeudi soir englobait tout, ne laissant aucune place, même infime, à la douce lumière blanche qui éclaire le monde. Les ombres se mouvaient avec élégance dans ce décor digne des plus grands films d’horreur. Bizarrement, si un monstre surgissait de nulle part, cela en serait presque normal tant l’atmosphère de cet endroit est lugubre. Les rayons de la lune éclairaient cette scène d’épouvante, renforçant l’image macabre omniprésente.
C’était grâce à cette pâle lumière que l’elfe pouvait discerner les lettres que formaient les mots de son bouquin. Il le connaissait par cœur. Mais n’ayant plus rien d’intéressant à lire, il en était revenu à ce vieux livre. Les pages étaient cornées, certaines phrases étaient illisibles et une écriture fine maquillait certains endroits. On peut en tout cas dire que ce bouquin avait plus que vécu.

Une voix le sortit de sa léthargie. Il ne s’était pas attendu à cela. Les mots lui paraissaient lointains. Il lui fallut quelques secondes pour se reconnecter à la réalité et prendre conscience du monde réel, celui qui l’entourait. S’arracher à une lecture aussi soudainement était une chose dont Len avait horreur. Pourtant, il essaya de faire comme si de rien n’était et offrit son plus beau sourire au garçon assit juste à côté de lui. Un homme, pour être précis. Des cheveux roux en bataille le faisant ressembler à un jeune chiot, un corps long et tout en finesse sans oublier une paire de lunettes qui lui donnait un léger style « intello » sans toutefois tomber dans la caricature.
Il essaya de se souvenir ce qu’avait bien pu lui demander l’homme mais rien à faire. Autant la jouer franco.

- Désolé. Je n’écoutais pas. Vous pourriez répéter, s’il vous plait ?

Le vent souffla de plus en plus fort. Il remarqua que le jeune homme à côté de lui ne cessait de trembler. Quelle idée de sortir en T-Shirt, aussi ! Il voulait attraper un rhume, ou quoi ? Enfin ce n’était pas dans la nature du garçon de laisser les autres souffrir sans rien faire sous ses yeux. Il avait déjà été lâche une fois. IL s’était juré de changer. Pour Haru. Pour tous ceux qu’il avait vu partir à l’abattoir, sans oser lever le petit doigt. Il y avait prescription, lui avait dit Nana. Ils étaient jeunes et inconscients. Pour lui, cette excuse ne suffisait pas. Il avait eu honte de son comportement. Des remords. Pourtant, maugréer dans son coin n’avait rien changé. Tourner la page. C’était tout ce qu’il y avait à faire. Une chose plus facile à dire qu’à faire.
Il ôta son écharpe de son cou et la tendit au jeune homme. Ce n’était pas un peu de laine en moins qui le rendrait malade. Il avait connu pire. Bien pire. Des conditions de vie inimaginables. Toujours souriant, il tenait l’écharpe du bout des mains et dit d’une voix forte et assurée :

- Tenez. Prenez-la. Vous en avez plus besoin que moi.

Le vouvoiement s’était imposé naturellement. Bien sûr, cet homme n’était pas si âgé que cela. Il aurait pu être son grand frère, mais certainement pas son grand-père. Il était dans la fleur de l’âge, comme on disait. Pour palier le manque de l’écharpe, l’elfe enfouit alors sa tête entre sa veste qui lui tenait plus que chaud, étant assez épaisse. En soufflant, il observa les vapeurs de buées qui se formèrent. Il faisait plus froid qu’il n’en avait l’air.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hope Ikeru

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 14/10/2011
Localisation : Quelque part...

It's a secret!
Âge: 20 ans
Pouvoir: Personne

MessageSujet: Re: Première soirée (with Len)   Dim 16 Oct - 16:33

J'avais posé une question au jeune homme se trouvant à coté de moi, espérant tout de même qu'il me réponde assez rapidement. Je tremblait sur place tellement j'avais froid, et la technique que j'utilisait pour me réchauffer ne faisait absolument aucun effet. J'observais mon souffle avec attention, m'amusant à faire des ronds en direction du ciel. J'entendis finalement la réponse de mon voisin, me disant qu'il n'avais tout simplement pas écouté ce que je venais de dire. Je soupira à ses dires.. Moi qui voulait être gentil, voilà ce que ça m'apporte. Lorsque je me tourna vers le garçon, je découvrit qu'il avait enlevé son écharpe et qu'il me la tendais, me disant que j'en avait plus besoin que lui. Je leva un sourcil en prenant le vêtement, puis m'empressa de le mettre autour de mon cou. C'était déjà mieux. Je reporta ensuite mon attention sur le jeune elfe, le trouvant réellement mignon… Bah quoi ? Il faut bien que je m'occupe l'esprit autrement qu'en pensant à Shiki non ? Et cette voix qui parle dans ma tête sans s'arrêter… Elle va me rendre dingue !! A mais une seconde, je le suis déjà non ? Je me souvins soudain de la question que j'avais poser il y a quelques minutes et me rendis compte que je n'avais toujours pas eu ma réponse.

- Je vous demandais juste si vous étiez d'ici ou non…

N'ayant toujours pas assez chaud, je décida de me rapprocher de mon voisin jusqu'à pratiquement me coller à lui, espérant qu'il n'aurait pas l'envie de me repousser et de m'envoyer voir le sol d'un peu trop près. Je pensais qu'il aurait le réflexe d'ouvrir sa veste afin de me laisser une petite place au chaud, mais bon, je n'en espérait pas trop non plus. Je remarqua au bout d'un moment un livre, se trouvant à côté de mon "chauffage". Curieux, je le pris en main avant de lire le titre. Je l'avais déjà lu. Bon livre, mais loin d'être mon préféré. Je le feuilleta rapidement, découvrant les pages complètement usées. Apparemment, c'était loin d'être la première fois qu'il le lisait…

- Heureux de constater que je ne suis pas le seul à lire ce bouquin.

Je souris du coin des lèvres puis reposa le livre à sa place, me frottant ensuite les mains pour les réchauffées tout en regardant devant moi, fixant un point invisible à l'horizon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Len Kurusu

avatar

Messages : 127
Date d'inscription : 13/10/2011
Age : 22
Localisation : T'es flic ou quoi ?!?

It's a secret!
Âge: 16 ans
Pouvoir: //

MessageSujet: Re: Première soirée (with Len)   Dim 16 Oct - 17:23

L’autre accepta son écharpe de bon cœur et l’enfila aussitôt autour de son cou. Rien d’étonnant avec ce froid presque polaire. D’accord, inutile d’en rajouter. Mais il n’est pas inutile de souligner le contraste avec ce mois d’octobre plus que glacial, s’opposant complètement à celui de septembre. Un véritable été indien. Il y faisait aussi chaud qu’en été. Une chose rare pour l’automne. Mais là, rien ne laissait voir que la saison avait été plus que chaude. Seul le froid dominait dans ces contrées désormais. Cela ne le changeait pas beaucoup de sa jeunesse.
Les étoiles brillaient dans ce ciel sombre. Le spectacle du coucher de soleil était terminé depuis longtemps. Et dire qu’il l’avait raté. Tant pis. Il y en aurait bien d’autres. Au moins une chose que ces gaspilleurs d’humains ne pourraient jamais enlever à notre Mère Nature. Dire que ces immondices vivaient toujours alors que d’autres peuples s’éteignaient avec le temps. Les elfes n’étaient qu’un exemple parmi tant d’autres. Tout cela était leur faute. Certains disent qu’il est facile de rejeter la faute sur les autres. Ce n’était que la vérité. Rien d’autre.

- Je vous demandais juste si vous étiez d'ici ou non…

Idiot ! Idiot ! Idiot ! Franchement, un jour il faudrait qu’il se mette à écouter les autres. Une épaule sur laquelle pleurer ? Tu parles ! La tête toujours dans la lune, il ne restait concentré que quelques secondes avant de passer à autre chose. Rien d’étonnant au fait qu’il n’ait pas entendu la question du rouquin. Pas entendu, plutôt pas écouté, oui.
Mais pouvait-on poser question plus stupide ? Oui, bien sûr que oui. Après tout, à Magic Youth, tout le monde venait d’ailleurs. Ou presque. Tous recherchaient la tranquillité, tous aspiraient à connaître le calme. Mais peu le trouvait réellement. Il songea à la réponse qu’il donnerait au jeune homme pour finalement dire :

- Comme presque tout le monde, je ne suis pas d’ici. Mais bon, inutile de parler de moi. Ce ne serait pas très intéressant.

Tout dépendait dans quel sens on se plaçait. Le garçon se rapprocha de Len. Il avait froid, rien d’autre. Ce contact ne fut pas désagréable, loin de là. Tout cela lui rappelait sa jeunesse en compagnie de Nana. Souvent, lorsqu’ils étaient dehors mais refusaient de rentrer, ils se serraient l’un contre l’autre, faisant ce qu’il appelaient les « pingouins ». Emmitouflés dans leurs manteaux, mains rentrées dans les manches, ils étaient méconnaissables. Le garçon en profita pour observer en plus en détail celui qui venait de se coller contre lui. Des traits réguliers, plus que plaisants. Ce n’était pas le moment de penser à ça ! Il essaya de se concentrer sur autre chose finalement ce fut l’homme à lunette qui lui offrit une porte de sortie en commentant le livre qu’il avait entre les mains. Il l’avait presque oublié, ce vieux bouquin ! Presque.
Lui aussi lisait ce genre de littérature ? Ce n’était pas fréquent de rencontrer de tels gens. Ce n’est pas à tous les coins de rue que l’on croisait des personnes lisant des livres écrit par des saints.

- Ah ? Vous étudiez la théologie ?

Il s’enlisait, là. Pourquoi perdait-il tous ses moyens à l’approche de cet homme qu’il ne connaissait ni d’Adam, ni d’Eve. De plus en plus stupide. Quelqu’un pouvait bien lire un bouquin axé sur la religion sans vouloir en faire pour autant son métier. Il suffisait de prendre le cas de Len. Il était très croyant, au point de pratiquer, d’étudier mais avait-il envie de vouer sa vie à l’Eglise ? Non, bien sûr que non. Du moins, pas pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hope Ikeru

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 14/10/2011
Localisation : Quelque part...

It's a secret!
Âge: 20 ans
Pouvoir: Personne

MessageSujet: Re: Première soirée (with Len)   Dim 16 Oct - 23:28

Je m'étais rapproché de lui en lui posant ma question une deuxième fois, espérant cette fois qu'il ai entendu. Je fus très étonné lorsqu'il ne me repoussa pas, mais je fut tout de même déçu qu'il n'ouvre pas sa veste afin que me puisse moi aussi en profiter. Mais bon, il ne fallait pas trop en demander non plus ! L'elfe se décida finalement à répondre, me disant qu'il ne venais pas d'ici, comme la plupart des habitants de cette ville, et surtout que son histoire n'avais aucun intérêt. Je le regarda, passant mes doigts sous son menton pour qu'il me regarde.

- Et si j'ai envie d'en savoir plus sur toi ?

Je plongea mon regard dans le sien, souriant doucement, puis remarqua le bouquin se trouvant à côté du brun, ce qui me fit relâcher mon emprise sur lui et m'emparer du livre afin de l'examiner. Lorsque je lus le titre, je me rendis compte que je le connaissais, je l'avais déjà lu une fois, mais ce n'était pas le genre de livres que j'aimais. Je ne suis pas croyant, je ne l'ai jamais été, et ne le serais jamais. Après avoir feuilleter le livre, je le reposa à sa place, puis frotta mes mains ensemble pour avoir plus chaud. L'elfe me demanda alors si j'étudiais la théologie, et cela me fit sourire.

- Non, je n'étudie pas la théologie, j'aime juste lire, et il se trouve que j'ai déjà lu ton bouquin.

En ayant plus que marre d'avoir toujours froid, je finis par me tourner vers l'elfe afin d'ouvrir son manteau moi même, puis tira sur une des manches avant d'aller me loger plus près de lui, collant nos corps complètement cette fois. Je referma ensuite la manche sur moi, me sentant déjà un peu mieux.

- Désolé, mais j'ai vraiment trop froid…

Je tourna finalement la tête vers lui encore une fois, rapprochant ainsi nos visages afin de sentir son souffle chaud. Je lui envoya moi aussi un peu de chaleur, me disant qu'à se rythme là, nous allions finir par nous réchauffer… à l'ancienne... Plus je le regardais et plus je le trouvais craquant... innocent. Oui, c'est ça, innocent. Il n'avais pas l'air d'avoir atteint la majorité, mais bon, pour ma part, je n'ai jamais porter une importance à l'âge des personnes que je rencontre. Sachant qu'un adolescent de 14 ans peut être plus mature qu'un homme de 25 ans... Enfin, pour ce qui est des hommes, car je dois avouer que cela ne m'intéresse absolument pas de savoir si la règle est la même chez les femmes. Je les trouve tellement... idiotes ! Bon, bon, d'accord, il y a des exceptions, mais en général, elle ne sont pas très intéressantes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Len Kurusu

avatar

Messages : 127
Date d'inscription : 13/10/2011
Age : 22
Localisation : T'es flic ou quoi ?!?

It's a secret!
Âge: 16 ans
Pouvoir: //

MessageSujet: Re: Première soirée (with Len)   Lun 17 Oct - 16:16

Mauvaise pioche. Len n’était pas du genre à s’ouvrir aux autres aussi facilement. Ce qu’il avait vécut avant ne regardait que lui. Et les quelques rares personnes au courant étaient si rares que l’on pouvait les compter sur les doigts d’une main. Non, à mieux y réfléchir, seule une autre connaissait son histoire. Une histoire qu’elle connaissait par cœur étant donné que les deux étaient étrangement liées. Il était encore trop tôt pour la partager avec un parfait inconnu. D’ailleurs, l’elfe se rendit compte que le vouvoiement n’était plus de mise, remplacé par un tutoiement affectif, presque amical. Pourtant les deux sur le toit ne s’étaient jamais rencontrés.
Le garçon tressaillit sous la main glaciale du rouquin. Il ne s’était pas attendu à un tel contact. Du coin de l’œil, il observa les phalanges qui lui tenaient le menton. Ses ongles étaient recouvertes par une drôle de chose couleur rouge sang. L’elfe mit quelques secondes à comprendre que les phalanges de ce curieux bonhomme étaient maculés de vernis à ongle. Un produit d’ordinaire réservé aux femmes des plus féminines.

- Je te propose un marché. Mon histoire contre la tienne.

Ses yeux croisèrent alors les pupilles dorés de l’autre. Des iris de la même teinte que l’ambre ou mieux, le miel. Très appétissant. Impossible de rompre ce lien qui venait de s’imposer entre eux. L’adolescent était comme hypnotisé par les prunelles de son aîné. Que lui arrivait-il ? Finalement, il réussit à détourner le regard. L’idée de demander à cet inconnu d’enlever ses lunettes lui effleura l’esprit. Pour le voir à nu, comme disait un de ses anciens professeurs. Les yeux sont le miroir de l’âme. Les verres qui masquent de telles glaces ne peuvent servir qu’à dissimuler quelque chose. Quelque chose de secret, que l’on souhaiterait garder juste pour nous. Un peu comme la vie d’antan de Len.
Le garçon se mordit la langue. Quel idiot il faisait ! Il avait dû passer pour un demeuré auprès de cet homme pour avoir osé le questionner sur ces études. Des études de théologie ! Du jamais vu ! Qui donc encore se consacrait à la religion. Seuls quelques rares exceptions comme lui, il faut croire.

- Désolé, mais j'ai vraiment trop froid…

Le rouquin à lunettes ouvrit la veste du jeune elfe en grand. Là, il se glissa dans la doublure du vêtement. Du jamais vu. Franchement, on pouvait dire qu’il était sans gêne, celui-là ! D’abord le gamin lui avait fait don de son écharpe et maintenant il réclamait aussi son manteau ! Pourquoi ne pas le dépouiller de tout ce qu’il possédait, pendant qu’il y était ! Mais Len n’ouvrit pas la bouche pour prendre la parole. Il était bien trop surpris par un tel geste. Enfin quelqu’un qui n’avait pas froid aux yeux. Il ne faut pas se mentir, la chaleur du corps de l’adulte lui faisait plus que du bien. Il se sentait bien. Un peu comme si il était entouré de coton. C’était la sensation qu’il ressentait, quelque chose de difficile à expliquer avec de simples mots.
Et au moins s’était-il excusé. C’était déjà cela. La tête du grand tomba sur son épaule. Len en fit de même. Le souffle rauque du rouquin lui réchauffa la nuque, lui hérissant les poils de sa peau. Il était bien. Il posa son livre sur ses genoux et contempla le ciel barbouillé d’étoiles. Il y en avait tant qu’il était impossible de les compter. Une nuit froide, rien d’autre. Une nuit éclaboussée par les astres lumineux de l’univers.
Assit dans une telle position, on aurait pu penser que les deux ici présents se connaissaient de longue date. C’était tout le contraire. Les gens ici étaient plus que social. Tout le contraire d’autrefois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hope Ikeru

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 14/10/2011
Localisation : Quelque part...

It's a secret!
Âge: 20 ans
Pouvoir: Personne

MessageSujet: Re: Première soirée (with Len)   Lun 17 Oct - 16:55

Je lui avais dis que je voulais en savoir plus sur lui, mais je me doutais bien qu'il n'allait pas me parler de lui aussi facilement. Pourquoi avais-je envie d'en savoir plus sur lui ? Je n'en avais pas la moindre idée. J'en avais juste envie, c'est tout. Et puis bon je ne voyait pas vraiment le problème en fait. Il m'avait simplement répondu en me proposant un marché, en troquant mon histoire contre la sienne. Je resta stoïque une seconde en serrant les dents. Je n'aimais pas parlé de moi. A chaque fois que je racontais ma vie, les souvenirs que je voulais oublié me revenaient automatiquement.

Je ne lui répondis donc pas, réfléchissant un peu à sa proposition tout en examinant son livre et en lui disant que je le connaissait, mais qu'il ne m'intéressait pas plus que ça. Après avoir fait ça, j'avais décidé de prendre les choses en main et d'ouvrir la veste de mon cadet, puis de me loger contre lui, plaçant mon corps le plus près possible du sien, posant finalement la tête sur son épaule en m'excusant tout de même de mon geste. Lui ne dis rien, se contentant de placer son livre sur ses genoux et de regarder devant lui. Je fis de même, regardant un point fixe devant moi en me demandant par où j'allais commencer pour finalement lui raconter ma vie. Et pourquoi pas par mon prénom ? Tout simplement ?

- Très bien. Pour commencer, je m'appelle Hope et mon nom de famille n'a pas d'importance. Je n'ai jamais connu ma mère, et mon père s'est suicidé lorsque j'ai eu 15 ans. Ensuite j'ai été placé en famille d'accueil, et j'ai fini par me retrouver à la rue assez rapidement. Je me suis démerdé ensuite comme j'ai pus jusqu'à mon arrivée ici… Ah, et je suis un vampire.

Il était inutile que je parle de Shiki, et aussi de l'hôpital. Il en savait déjà plus sur ma vie que n'importe qui, alors ça suffisait amplement. Je regarda mes ongles un instant, me disant que je devrais me faire une manucure un de ses jours car mon vernis ce cassait la gueule de jour en jour. Je rentra ensuite mes mains dans mes poches à la recherche de mon médicament, découvrant que je ne l'avais pas emmené avec moi. Et merde… Je soupira avant de remettre mes mains à leur place initiale.

- A toi de me raconter ta vie petit elfe…

Surnom affectueux. Je souris, me demandant comment il allait le prendre. Je donnais des surnoms aux personnes qui me plaisait, et cet elfe en faisait partie, même si nous venions tout juste de nous rencontrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Len Kurusu

avatar

Messages : 127
Date d'inscription : 13/10/2011
Age : 22
Localisation : T'es flic ou quoi ?!?

It's a secret!
Âge: 16 ans
Pouvoir: //

MessageSujet: Re: Première soirée (with Len)   Lun 17 Oct - 17:38

Le petit écouta le discours de son aîné sans ciller. Il ne l’interrompit pas une seule fois. Il avait bien trop de respect pour lui pour oser prendre la parole et le couper dans son élan. Il se visa la tête pendant la narration de ce prénommé Hope. Espoir. Quel nom étrange. Pourtant, vu sa vie, l’espoir n’avait pas l’air d’être aussi omniprésent. Ce garçon avait traversé tant d’épreuves qu’à côté de lui, la vie de Len paraissait presque.. normale. Non, là c’était peut-être un peu exagéré. Sa vie n’avait pas été un long fleuve tranquille, c’était au moins une évidence qui sautait aux yeux.
Un vampire. Franchement il en aurait dû s’en douter. Tout concordait. Si jamais il avait fait plus attention à sa bouche, sans doute n’aurait-il pas vu une rangée de dents humaines mais des crocs plus vrais que nature. La beauté qui l’avait fasciné s’expliquait elle aussi. Tout de suite, il avait succombé au charme de cet être froid et distant du monde. Etait-il vrai que ces monstres ne sortaient qu’à la nuit tombée ? Peut-être mais alors Hope – c’était étrange de l’appeler par son prénom – était une exception. Lui était là avant même son arrivée. Avant le coucher définitif du soleil.

Une question persistait. Les légendes mentionnaient des suceurs de sang. Ce détail était-il vrai ou bien n’était-ce qu’une pure invention des hommes ? Le petit craignait de poser cette question. Pire encore, il craignait la réponse. Peut-être avait-il tort. Peut-être les vampires n’étaient pas l’égal des sangsues. Peut-être n’étaient-ils pas les bêtes avides de sang que les livres décrivaient. Peut-être était-il utopique aussi. Un élément à ne pas oublier et à ne pas négliger. Il soupira. Les mots refusaient de se frayer un chemin à travers sa gorge. Impossible de les retranscrire dans la réalité, de les rendre vivant grâce à son accent frais et jovial qui émanait de son larynx. Ses cordes vocales restèrent bloqués. Aucun son n’en sortit à son grand dam. Peut-être était-ce mieux ainsi. Au moins éviterait-il les faux pas.

- A toi de me raconter ta vie petit elfe…

Par où commencer ? Tout était si flou dans sa tête. Mais en même temps, les images qui se dessinaient sous son crâne était dessinée avec une précision irréprochable. Il fallait jouer franc jeu avec lui. Le mensonge ne pardonnait pas. Il n’avait aucune envie d’aller se confesser aussitôt après à un prêtre à moitié bourré. Un marché était un marché. Il ne pouvait faire autrement.
Il chercha ses mots. Rien ne venait. Il ne voulait pas être brutal. Il ne voulait pas effrayer cet adulte qui ne lui demandait qu’un peu d’attention. Pourtant son passé était si noir qu’il était impossible d’embellir la chose. Il fallait faire avec. Il sentait toujours la chaleur de ce corps à proximité. Il commença :

- Moi c’est Len. Len Kurusu. À l’âge de 8 ans j’ai été séparé de ma famille. Pendant une semaine, j’ai vécu dans des conditions horribles. Je croyais ne plus jamais revoir la lumière du jour se lever. Et puis finalement le miracle eut lieu. Mais tout a un prix dans ce bas-monde. Le prix à payer fut la vie de ma sœur. Je l’ai vu mourir sous mes yeux. J’avais perdu toute joie de vivre. Mais Nana était là. Là, j’ai repris goût à la vie. Grâce à elle. Elle et moi sommes arrivés ici. Enfin un lieu où on ne nous rejetait pas à cause de nos différences.

Silence. Il en avait bien assez dit. Il en avait même trop dit. Inutile de mentionner qu’il était un elfe, l’autre l’avait déjà compris depuis longtemps. Il faut dire que la pointe de ses oreilles dépassait de sous ses cheveux bruns. Il n’était pas rentré dans les détails pourtant une fine bruine se dessinait autour de ses yeux. Tout devenait flou. D’un geste rapide de la main, il essuya les larmes qui menaçaient de couler à tout moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hope Ikeru

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 14/10/2011
Localisation : Quelque part...

It's a secret!
Âge: 20 ans
Pouvoir: Personne

MessageSujet: Re: Première soirée (with Len)   Lun 17 Oct - 19:46

Je lui avais raconté ma vie dans les grandes lignes, faisant bien attention à ne pas parlé de Shiki, ni de l'hôpital. J'avais attendu une quelconque réaction de sa part, mais non, je n'en avait eu aucune. Je finis même par me demander si il m'avait entendu. Finalement je lui demanda à son tour de me raconter sa vie, ce qu'il fini par faire au bout de quelques secondes. Il avait été séparé de sa famille très jeune, s'étant apparemment fait enlevé. Il avait eu une soeur, qui était morte pendant leur période d'emprisonnement, et finalement il avait rencontré une certaine Nana, qui apparemment était venue ici avec lui. Son mouvement du poignet sur son visage ne m'avait pas échappé.

Il pleurait. Et en même temps avec ce qu'il avait vécu c'était plus que normal. Pour ma part, je n'avais pleuré qu'une seule fois, et c'était lorsque j'avais appris la mort de Shiki. Je ne voyais qu'une solution afin de chasser sa peine, le faire penser à autre chose. Je passa alors une de mes mains dans son dos, puis plaça l'autre sous son menton afin qu'il me regarde. Une fois nos visages face à face, j'approcha mes lèvres des siennes afin de les coller ensemble, lui donnant un doux baiser. Ce genre de chose n'avait pas vraiment de signification pour moi, et puis je voulais qu'il pense à autre chose et qu'il se sente mieux. Je me retira au bout de quelques secondes, le regardant dans les yeux une nouvelle fois. Il avait vraiment de très beaux yeux d'ailleurs. Je lui souris finalement avant d'enlever la main que j'avais placé sous son menton.

- Sa va mieux ?

J'espérais que mon baiser avait produit l'effet que je voulais, et surtout que je ne me prendrais pas une baffe. Après tout, je ne savais absolument pas si il avait aimé, et puis, rien ne me disait qu'il aimait les hommes. Je me rappela soudain qu'il était venu avec cette Nana, et que donc, il sortait très certainement avec. Je leva les yeux au ciel, me recevant de l'eau froide sur le nez. Quelques secondes plus tard, une multitude de flocons apparurent, me faisant sourire. Quel drôle de temps cette année… J'aimais la neige depuis mon enfance. Je trouvais cela magnifique. Presque autant qu'un coucher de soleil. Je tendis mes mains devant moi, recueillant ainsi les flocons dans mes mains, affichant un grand sourire. Je jeta ensuite la neige vers le ciel, la faisant atterrir sur la ville. Je me tourna finalement vers Len. "Len", ce nom lui allait très bien…

- Tu aimes la neige ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Len Kurusu

avatar

Messages : 127
Date d'inscription : 13/10/2011
Age : 22
Localisation : T'es flic ou quoi ?!?

It's a secret!
Âge: 16 ans
Pouvoir: //

MessageSujet: Re: Première soirée (with Len)   Mar 18 Oct - 16:35

Silence. Qu’est-ce qui lui avait pris de raconter sa vie à un parfait inconnu ? L’art et la manière de gâcher une soirée si bien commencer. Ressasser tout cela ne servait à rien. Il ne récupèrerait pas son enfance volé au côté de sa sœur. En parlant d’elle, il ne récupèrerait pas Haru non plus. Le gosse soupira. Voilà qu’il allait avoir les idées noires jusqu’au lendemain désormais. Mais bon, il ne se passait pas un seul jour sans que les souvenirs ne ressurgissent. Si seulement il avait pu tout oublier. Si seulement il avait pu enfouir son passé dans une parcelle de sa tête. Un endroit dont seul lui aurait la clef. Lui seul choisirait de s’y replonger ou non. Mais tout cela révélait de l’utopie. Jamais il ne pourrait être en accord avec son enfance.
Malgré le geste du gosse, une larme roula tout de même le long de sa joue. Il avait depuis longtemps apprit à maîtriser ses pleurs. Pourtant, certaines fois la pression était trop forte qu’il n’y pouvait rien. La perle se figea le long de son menton avant de disparaître en suivant le cours de son cou.

Une main empoigna son menton. Le même geste qu’il y a quelques minute à peine. Leurs yeux se croisèrent un nouveau. Si seulement il n’y avait eu que cela. Leurs bouches se frôlèrent avant de s’unir dans un parfait accord. Len se laissa faire. Il était bien trop ébahi pour faire le moindre mouvement. Il ne se dégagea même pas de cette étreinte. Il n’avait pas le cœur à cela. Une fois le baiser échangé, Hope demanda au gamin si il se sentait mieux. Pas sûr. Au contraire, ses idées étaient encore plus désordonnées qu’un peu plus tôt. Il ne comprenait pas pourquoi une telle marque d’affection. Il hocha simplement la tête, méditant sur ce qui venait de se passer.
Aucune passion là-dedans. Il fallait se faire une idée. Cet homme ne l’aimait pas. Il voulait juste le réconforter. Mais une question persistait : comment avait-il su que lui aussi aimait les hommes ? Ce n’était pas avec son allure de garçonnet que les autres pouvaient le comprendre. Ce n’était pas non plus écrit sur son front. Il se mordit la langue, réfléchissant à n détail qui aurait pu le trahir.
Toujours est-il qu’il faut avouer que ce premier contact n’avait pas été désagréable. Len aurait bien aimé que leurs langues s’entremêlent pour laisser place au plaisir. Mais il n’osait pas faire le prochain pas.

- Tu aimes la neige ?

Perdu dans ses pensées, il ne s’était pas rendu compte que des flocons tombaient un peu partout sur leurs deux crânes. De la neige. Tant de symboles émanaient de ces flocons. La pureté était sans aucun doute le plus connu. La chasteté, aussi. Sans oublier la virginité et l’innocence. Finalement, les cristaux blancs étaient peut-être ce qui le représentaient le plus. Le froid se déposa sur l’une de ses oreilles. Il tressaillit à ce contact. Pourtant il devrait être habitué. La main du vampire était toute aussi glaciale que ces minces particules qui se déposaient un peu partout sur leurs corps.
Le rouquin recueillit des flocons entre ses mains et les lança depuis le haut du toit. C’était tout simplement magnifique. Tout scintillait un peu à la manière de paillettes. Des paillettes d’une seule et même couleur : blanche. Avec Nana, ils s’étaient souvent amusés à se rouler dans la neige, laissant les empreintes de leurs corps étendus dedans. Aujourd’hui, il avait passé l’âge pour ce genre de gaminerie.
Il s’emmitoufla un peu plus dans son vêtement et laissa reposer sa tête sur l’épaule d’Hope. Il ferma les yeux et se concentra uniquement sur la respiration de celui-ci. Il crut percevoir son cœur battre à travers ses vêtements.

- La neige à travers la brume tombe et tapisse sans bruit le chemin creux qui conduit à l'église où l'on allume pour la messe de minuit récita t-il de mémoire.

Quelle ironie ! Le gamin venait de citer Verlaine. Quiconque connaissait l’histoire de ce poète aurait pu rire de ces deux hommes dans les bras l’un de l’autre. Au moins si Hope n’était pas sûr de l’orientation sexuelle de Len, maintenant il était fixé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hope Ikeru

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 14/10/2011
Localisation : Quelque part...

It's a secret!
Âge: 20 ans
Pouvoir: Personne

MessageSujet: Re: Première soirée (with Len)   Mar 18 Oct - 17:15

Je l'avais embrassé. Simple baiser qui ne voulait rien dire. Enfin si… Il voulait dire que j'aimais ce garçon qui semblait totalement perdu. J'avais envie de prendre soin de lui, un peu comme Shiki l'avait fait avec moi. Je m'amusait a présent avec la neige tandis que Len ne disait rien, semblant dans ses pensées. Je le regardais, ayant envie de l'embrasser une nouvelle fois, mais je ne fit rien, me disant qu'il valait mieux que je sois sage avec ce gosse. J'étais du genre à coucher avec n'importe qui, juste pour le plaisir, et après à ne plus revoir personne. C'était ma nature. Et si les autres avaient des sentiments ? Et bien tant pis, ça leur passerait, tout comme mes sentiments pour Shiki étaient passé. Mais ce gosse… Je sais pas… Je ne voulais pas lui faire de mal, alors je ne tenterais rien avec lui.

Au bout d'un moment je lui avais demandé si il aimait la neige, mais je n'avais pas eu de réponse. Il s'était contenter de sortir de son cocon, semblant enfin remarqué les flocons nous tombant dessus. Puis il posa sa tête sur mon épaule, en s'emmitouflant un peu plus dans son vêtement, m'arrachant un nouveau sourire. Il récita Verlaine. Et je me douta alors que c'était pour me faire comprendre qu'il était bien intéressé par les hommes, exactement comme je le pensais. Une idée me traversa alors l'esprit. Je m'éloigna un peu de lui et lui enleva sa veste complètement avant de la mettre sur moi, puis je plaça mes mains sur sa taille et le souleva avec aisance, le plaçant sur mes genoux, bien calé contre mon torse. Suite à ça je referma le manteau sur nous, une chance qu'il soit un peu trop grand. Je posa ensuite ma tête au niveau de sa clavicule et lui fit un baiser sur l'oreille, reportant ensuite mon attention sur la ville. J'avais faim. Mais pour l'instant pas assez pour m'en allé chasser. J'étais trop bien ici, avec lui.

- Je ne parlerai pas, je ne penserai rien, mais l'amour infini me montera dans l'âme, et j'irai loin, bien loin, comme un bohémien..

J'avais récité cela dans un chuchotement avant de fermer les yeux et d'embrasser ses cheveux. En fait, j'étais en manque... Mais pas en manque de sexe. Juste en manque de... tendresse dirons nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Len Kurusu

avatar

Messages : 127
Date d'inscription : 13/10/2011
Age : 22
Localisation : T'es flic ou quoi ?!?

It's a secret!
Âge: 16 ans
Pouvoir: //

MessageSujet: Re: Première soirée (with Len)   Mer 19 Oct - 14:24

La veste du garçon glissa de ses épaules. Avant même qu’il n’ait eu le temps d’intervenir, son vêtement venait de lui être enlevé par le jeune homme. Il voulut protester mais il ne lui en laissa pas le temps. Il le souleva d’une main – ou presque – par les hanches avant de le poser délicatement sur ses genoux. Il avait l’impression d’être redevenu un petit enfant. Cet homme agissait d’une façon assez paternel, en effet. Pourtant cet homme avait plus l’âge d’être son grand frère que son patriarche. Il tira la fermeture éclair et les deux corps furent collés l’un à l’autre. Certains auraient trouvés cela dérangeant d’être ainsi collé au torse d’un homme mais Len, lui, était indifférent à tout cela. Ils restèrent prostrés dans cette position pendant longtemps. Au moins étaient-ils immunisés contre le froid. Un détail à ne pas négliger. Mais le gosse avait perdu toute notion de temps. Les grains de sable du sablier qui s’écoulaient lui étaient égales. Il était heureux d’être là, dans cette position confortable auprès d’Hope. Tout simplement.
Finalement, heureusement qu’il était sortit pour lire dehors ce soir. Heureusement qu’il s’était réveillé le soir, en même temps que la lune. Sans cela, son chemin n’aurait jamais croisé celui du jeune adulte. Le hasard avait sa part des choses a joué. Même en étudiant, il ne comprendrait jamais les rouages qui dirigent ce monde.
Sa rencontre avec Hope était au fond une bonne chose. Il n’aurait pas crut penser cela un jour mais c’était la pure vérité. Partager ce moment de tendresse et de solitude avec cet homme avait été agréable.


Des mots chuchotés. Le petit dut tendre l’oreille pour saisir le moindre son. C’était quasiment inaudible. Pourtant quelques mots lui parvinrent jusqu’aux tympans. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’il reconnut ce que venait de dire Hope ! Rimbaud. Il avait lu énormément de ce genre de poésie quelques mois plus tôt. Difficile d’expliquer la raison de ce changement de lecture, mais il avait plutôt apprécié les vers qu’il avait dévoré. D’ailleurs, ceux que récita le rouquin ne lui était pas inconnu. Il se souvenait les avoir déjà croisé une fois. Impossible de se remémorer le titre de l’œuvre ou même le simple nom du poème. Il les connaissait, c’est tout. Il était tout de suite tombé sous le charme de la musicalité de la poésie de Rimbaud et de Verlaine. Deux prodiges des mots. Deux virtuoses uniques. Sans nom. Un véritable travail d’artiste. Mieux, d’orfèvre. Du grand art.
Il faut croire qu’ils avaient plus de point en commun que ce qu’il ne pensait. D’abord cet homme avait lu un bouquin religieux. Ensuite il lisait lui aussi de la poésie. Que de coïncidences !

- Je ne savais pas que vous lisiez aussi de la poésie. Vous m’étonnez énormément.

Même si il connaissait le prénom de cet homme ainsi qu’une partie de son passé, il gardait cet éternel vouvoiement. Il ne faut pas oublier que le rouquin était son aîné. Et de loin. Inutile de lui manquer de respect en utilisant le tutoiement. Enfin vu la façon dont réagissait le grand depuis tout à l’heure, sans doute n’aurait-il rien dit si Len avait utilisé le « tu » traditionnel. Peut-être se serait-il réjouit. Peut-être n’attendait-il que cela. Mais le petit était bien trop poli pour oser commettre une telle chose. Un blasphème pour beaucoup. N outrage. Peut-être était(ce fort mais il respectait aussi l’éducation que ses parents lui avaient donnés. Il vivait en quelque sorte à travers ces quelques bribes de souvenirs. Malgré la chaleur de leurs deux corps réunis, le môme trembla. Il avait chaud mais en même temps il restait congelé. Gelé de l’intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hope Ikeru

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 14/10/2011
Localisation : Quelque part...

It's a secret!
Âge: 20 ans
Pouvoir: Personne

MessageSujet: Re: Première soirée (with Len)   Mer 19 Oct - 17:01

Je l'avais posé sur mes genoux après avoir enfilé sa veste. J'espérais ainsi nous réchauffer tout les deux un peu plus. Je lui récita un bout de poème dans un murmure presque inaudible. Rimbaud. L'un de mes auteurs favoris, avec Verlaine bien sur. En fait, je ne lisais que rarement la poésie, mais j'avais été subjugué par leurs oeuvres lorsque je les avaient lues. Je devais tout de même avouer que j'avais une petite préférence pour Rimbaud. J'étais sur que si je l'avais connu, nous nous serions très bien entendu. Mais bon, cela faisait bien longtemps qu'il était mort, tout comme son amant d'ailleurs. Je souris, posant ma tête sur la clavicule de Len, respirant doucement son parfum. Il sentait horriblement bon. Je passa l'une de mes mains sur son torse, le caressant doucement tout en allant embrassé son oreille. Il prit la parole, me disant que je l'étonnais de plus en plus. Il me vouvoyait. Par simple respect envers moi sans doute, étant donné que je suis plus âgé que lui.

- Tutoie moi s'il te plait…

Je le sent frissonner contre moi. Etrange, moi qui pensait l'avoir un peu réchauffer grâce à notre position, apparemment je m'étais trompé. La neige tombait toujours autant, commençant à créer une fine couche blanche sur le toit, tout autour de nous. Un peu de neige tomba de mes cheveux, et pour finir je secoua la tête pour tout enlevé. Geste inutile. Nous restions sans parler pendant quelques minutes. Minutes durant lesquelles je posa quelques baisers dans son cou et sur ses oreilles, espérant que cela lui soit tout de même un minimum agréable. Au bout d'un moment, je finis par bouger les épaules, sentant mon corps s'engourdir et mes yeux se fermer tout seul. Je ne voulait pas dormir ici, et j'étais sur que Len ne le voulait pas non plus. Je le pris alors par les hanches et le déplaça une nouvelle fois afin qu'il se retrouve debout. Je me releva ensuite, enlevant sa veste afin de la lui rendre.

- On ferais mieux de rentrer, je ne tiens pas à dormir ici.

Sur ses mots et sans plus de manières, je lui pris la main, me dirigeant vers la porte qui menait à l'intérieur. Aussitôt passée, la chaleur m'envahit, me faisant frissonner. J'enleva alors la neige qui était encore sur moi, me passant une main dans mes cheveux. La buée fit son apparition sur mes lunettes, me rendant complètement aveugle. Je les enleva afin de les essuyées sur mon pull, puis les remets et regarde Len.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Len Kurusu

avatar

Messages : 127
Date d'inscription : 13/10/2011
Age : 22
Localisation : T'es flic ou quoi ?!?

It's a secret!
Âge: 16 ans
Pouvoir: //

MessageSujet: Re: Première soirée (with Len)   Mer 19 Oct - 17:28

Il faisait froid. De plus en plus froid. Attraper la crève ne lui disait rien. Le garçon prit la parole pour lui demander si il pouvait le tutoyer. Non, ce n’était pas une question. Il exigeait que Len passe au tutoiement. Il sentit ses joues s’empourpraient. Quel idiot, il faisait ! Si il avait compté le nombre de fois où il s’était senti ridicule à côté de ce rouquin, il aurait sans doute perdu le fil tant le nombre devait important. Mais comment pouvait-on se sentir important face à un homme aussi charismatique ? Il l’écrasait de toute sa puissance. Impossible si le fait qu’il soit un vampire contribuait à cette beauté naturelle ensorcelante. Enivrante même. Cela devait y être pour quelque chose, sans doute. Impossible de rester face à ce charme inhumain.

Les tendresses de Hope se firent plus pressantes. Il étant dans le vif de l’action. Avait-il senti à quel point Len était frigorifié ? Peut-être. Si tel était le cas, cela expliquait peut-être ces attentions qu’il n’avait pas demandé. Mais qu’il n’allait pas refuser pour autant. Des baisers –ou des morsures peut-être – sur le lobe de son oreille gauche. Il descendit tout le long de son corps, s’arrêtant sur son cou. Pendant un instant, le jeune brun crut que c’était la fin. Pendant un instant, il crut s’être fait trompé par ce vampire. Et si il n’était rien de plus qu’un jouet ? Une simple proie avec laquelle ce monstre avait joué ? Il retint sa respiration. Fausse alerte. Son cœur se remit à battre, diffusant le sang dans ses veines et artères.
Il ne s’était pas joué de lui. Plus de peur que de mal. Comment avait-il pu croire cela de lui ? Un vampire n’était pas forcément une bête assoiffée de sang. Ils pouvaient eux aussi possédaient des sentiments. Il n’était peut-être pas si bon chrétien que cela. Il priait avec ferveur, allait à la messe dès que possible mais ne cessait de juger les autres. Vive les préjugés. Ses lectures saintes ne le changeraient pas. C’était à lui et à lui seul à apprendre à faire confiance aux autres. C’était cela qui avait manqué dans chacune de ses relations. La confiance. La vraie. Il fallait vraiment être stupide pour penser à cela en de telles circonstances. Le contexte ne s’y prêtait pas du tout. Il était là, dans les bras d’un homme qu’il découvrait peu à peu et lui se laissait aller à des pensées maladroites. C’était d’une médiocrité.

- On ferait mieux de rentrer, je ne tiens pas à dormir ici.

Hope venait d’attraper Len par la taille une nouvelle fois, le soulevant comme si il ne pesait rien – ce qui n’était pas faux – ou bien comme si il était aussi léger qu’une plume. Il ôta la veste de son torse. Le T-Shirt qu’il portait se faisait balayé par les vents frais du nord. Hope lui rendit le vêtement. Le gamin l’enfila aussitôt. Qu’il faisait bon au creux de cette laine épaisse.
Le garçon n’avait rien demandé que le rouquin lui prit la main. Toujours ce contact glaciale. Sans réfléchir, le petit retira ses doigts des siens. Il ne se rendit compte de son geste que plus tard. Il n’avait pas réfléchit. C’était froid, rien d’autre. « Le contact de la mort », songea t-il. Il la lui redonna, poliment, gardant le silence. Impossible de s’expliquer ou de s’excuser pour un tel acte. Il avait honte, rien d’autre. Il baissa la tête, regrettant déjà.
Main dans la main, ils pénétrèrent dans le hall, claquant la porte derrière eux. Il faisait bon ici. Les radiateurs lui avaient manqués. Le nier serait un mensonge. Leurs regards se croisèrent une fraction de seconde. Ce fut Len qui rompit ce lien.

- Bon, moi je vais aller me reposer un peu dans ma chambre. À une prochaine peut-être.

Mensonge. Il venait de dormir toute la journée. Il n’était en aucun cas fatigué. Il était juste outré de son propre comportement. Il ne fallait pas prendre le « peut-être comme un adieu. Non. Là, ce serait se méprendre sur le sens caché de ce mot. Il fallait plutôt l’interpréter comme une promesse. La promesse d’une nouvelle rencontre. Une rencontre qui pourrait bien survenir plus tôt que prévu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hope Ikeru

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 14/10/2011
Localisation : Quelque part...

It's a secret!
Âge: 20 ans
Pouvoir: Personne

MessageSujet: Re: Première soirée (with Len)   Jeu 20 Oct - 16:02

Nous étions enfin rentrés à l'intérieur, là où la chaleur était présente. J'avais pris la main de Len dans la mienne, geste simple de tendresse. A peine avais-je sentis sa main qu'il l'a retira de suite, mais ne tarda pas à la remettre à sa place, sans doute par simple respect. Je voyais bien qu'il n'en avait aucune envie, et c'est donc pour cela que j'avais rompu notre contact dès que nous étions rentrés. Après avoir enlevé la neige de mes vêtements et nettoyer mes lunettes, je l'avais regardé, m'apprêtant à lui demander se qu'il comptait faire à présent. Il me devança en me disant qu'il allait se reposé dans sa chambre, puis me dis une sorte d'au revoir. Le genre d'au revoir qui signifie que l'on a pas envie de revoir la personne. Je soupira en hochant la tête avant de mettre mes mains dans mes poches. J'aurais voulu lui dire que je voulais le revoir, que je voulais que l'on passe encore du temps ensemble comme on venait de le faire, mais aucun mots ne sortirent de ma bouche.

- Ok. Bye.

Froid et distant. Je n'aurais pas pu faire pire. Mais bon, au moins ça avait le mérite d'être clair sur ce que je ressentais en se moment. Je finis par me retourner pour me diriger vers ma chambre. Je n'avais pas sommeil, mais bon là j'avais simplement envie de m'allonger et d'écouter de la musique pour me détendre. Chose que je faisais de plus en plus souvent en fait. Avant le simple fait de lire me détendais, mais depuis que j'avais acheté mon casque, je ne le lâchais plus. La musique était une drogue pour moi. Je regarda par la fenêtre avec mélancolie, ne portant aucun sourire, pour une fois. La neige tombais toujours et je ne serais pas surpris que cela dure toute la nuit. J'écoutais Skillet, The Last Night, ma préférée. Elle reflétait parfaitement mes pensées en se moment. J'avais été con. Totalement stupide. Je passa ma main dans mes cheveux puis un souvenir de Shiki me revins en mémoire. C'était lors de l'une de nos nombreuses escapades nocturnes. Je lui parlais de mon père et lui m'écoutais simplement. Quand j'eu finis cet a ce moment qu'il m'avait regardé et réconforté, juste avant de m'embrasser. Je posa le bout de mes doigts sur mes lèvres… Il me manquait tellement… Je serra les dents pour retenir une larme qui se présentait à mon oeil, puis finalement ferma les yeux dans l'intention de m'endormir. Même si je n'en avait aucune envie, il le fallait, pour que j'arrête d'entendre sa voix et de l'imaginé encore et encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Première soirée (with Len)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Première soirée (with Len)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magic-Youth  ::  :: Domaine de la Pension :: Toit-
Sauter vers: